Bienvenue à COSMOPOLY

Un jeu de simulation de vie où l'on peut devenir qui on veut : un simple citoyen, le président ou encore le mafieux le plus redouté, tout est possible ici.
Il s'agit d'un monde ouvert d'esprit où tu pourras choisir de fonder ta propre famille ou d'en rejoindre une déjà bien installée. De nombreuses possibilités s'ouvrent à toi, comme élire un gouvernement, pratiquer le métier de tes rêves, devenir riche ou être au sommet des classements en ville (top bisous, argent, diplômes, anciens,...).
Ici, tu auras l'occasion de rencontrer toutes sortes de gens, tous aussi différents les uns que les autres, pour former ton cercle d'amis. Et bien sûr, tu pourras t'amuser à voler ou tirer sur les gens, si tu te découvres un petit côté rebelle en cours de route, mais attention la justice n'est jamais bien loin...

Cosmopoly est une grande famille, ne rate pas ta chance d'en faire partie et inscris-toi dès maintenant !

Profil de Titeuf HOSKINS 
Pol décédé :-(
pol décédé
7 juin 2020 23:46

  • Nom : HOSKINS
  • Prénom : Titeuf
  • Age : 48 ans
Amis : 0
aucun :-(
Situation
  • Richesse : 4 762
  • Pièces d'or :
  • Métier : Statisticien
  • Statut : Employé
  • Diplômes : 8
  • Visiteurs : 811
  • Orientation : bisexuelle
  • Situation familiale : mariée
  • Enfants : 0
  • Maladies : 7
    • Poux
    • Fièvre
    • Rhume
    • Otite
    • Depression
    • Maux de ventre
    • Cancer Il ne reste que 8 années à vivre ...
Interactions
  • Bisous : 250
  • Calins : 63
  • Chatouilles : 79
  • Charmes : 7
  • Baffes : 10
  • Langues tirées : 9
  • Pincements : 5
  • Tirages chvx : 1
Présentation

Patrimoine
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 10 sur un total de 54
le 6 mai 2020

Titeuf Tdc .

le 3 mai 2020

https://lh3.googleusercontent.com/6pM2SXDquEV2vNFt3DYRVj4uusqqy-TUJ0xtwL63kJvyYeRSc01JnXFyNWMwKWAV0U6Tt0aI6ek28X3oern7XdAim94OQJwXLcYagBmOr_HcDIzxidb4bZphB26QSqpZqD4y30GB

Happy Birthday Dracofeu,I love you sunshine.

Nayim STRUGASKYle 2 mai 2020

Image de couple and sunset

Titeuf, cul orange, cabrinha, détective #0666

Je dois t'écrire un commentaire comportant 200 mots, j'espère que tu ne seras pas surprise des conneries que je vais y écrire dedans parce que franchement je n'étais pas prêt mentalement à tout ça. Alors que dire, franchement ta femme elle me saoule au uno MAIS D'UNE FORCE, genre putain la meuf me laisse jamais gagner ça casse les couilles ptn. Et fait lui part qu'elle aura jamais 50k, elle prend trop la confiance et s'inspire de toi, c'est dur à gérer tout ça. Et parlant de toi, je dois dire que je suis content de te connaître, franchement on se comprends bien, on a nos délires à nous et pour couronner le tout, on est portugais c’est ce qui a de mieux je dirais (a). Venir chez les Hoskins n’apporte que du bien je dirais, vous êtes tous adorable. Bon toi t’es adorable et michto mais ça passe aussi. Ne change pour rien au monde. Je reste le petit Javalis que tu connais depuis le début et hésite pas a venir me voir je suis toujours là. 

La je vais juste écrire un peu n’importe quoi, il me manquait 15 putains de mots, t’es chanceuse que je t’apprécies. Prends soins de toi, je t’adore.

Stan MAINSTERSle 2 mai 2020

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut quis elit ut dui iaculis auctor. In hac habitasse platea dictumst. Ut eleifend consectetur lacinia. Vivamus gravida, nunc vitae vulputate dignissim, ante quam porttitor nulla, ac varius tortor urna vel nulla. Aenean vitae est eros. Cras quis feugiat massa. Praesent eget libero at est dignissim accumsan id quis metus. In porttitor rhoncus enim vitae viverra. Sed eu hendrerit nulla. Fusce vitae pulvinar ligula. Ut ac ante facilisis, pellentesque leo ac, porttitor est. Fusce porta tortor vel purus blandit faucibus. Etiam congue ante sit amet felis viverra fringilla sit amet at nunc. Orci varius natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Suspendisse in ante vel justo sollicitudin cursus ac eget tellus. Fusce ultricies sit amet mauris in congue.

Curabitur non felis at sem porta tempus in id libero. Sed rhoncus facilisis sapien non malesuada. Aliquam eleifend massa et libero pellentesque rhoncus. Pellentesque vel placerat dui. Suspendisse scelerisque mauris libero. Donec ac eros elit. Donec sit amet blandit nisl. Mauris porta scelerisque dictum. Suspendisse varius, metus eget consequat auctor, ante ipsum tincidunt nisi, eu pretium nibh purus sed nisi. Maecenas et tincidunt dui, ac pharetra augue. In rutrum convallis dolor.

le 2 mai 2020

https://lh3.googleusercontent.com/ND2ba96KRx2z8C0g6ORzNRO01Qxum2rTQicUcRajfPgippOMdh7OMhn5f4KEpJalt51Si59Mlyor3OIAP-j_QU85azumw47RvFdoR0JlZTRhxFzB-n4_n3PbUGmbcuuXffgsAIzo

Quand j’ai vu cette image , je sais pas mais j’ai pensé à toi , pendeja, chiante mais soft en même temps. Je vais faire 200 mots enfin j’espère réussir à temps. Je viens d’apprendre que tu dois les avoir avant 00h. J’ai encore 2h. pour poster et pla pla tu connais mon ordi. IL EST CHIANT AVEC SA LENTEUR. En tout cas je voulais mentionner à quel point pour tes épreuves tu me suces, elle fait grave la gentille dès qu’il est question d’épreuve , c’est quelle sorte de femme ça? Je suis sûre que tu n’es pas humaine. Tu as aucune réf. Tu me déçois trooop APOLLINE. J’entend le ‘’ Tg Liam’’. Mais je t’ai dit si tu veux ma bouche, je te le donne volontier :smirk:.Je parle tellement beaucoup que c’est facile. Tu sais Anays elle m’a dit oh que tu feras un long com à quelqu’un je la croyais pas du tout mais regarde ça. Je vais aller lui dire qu’elle est divin. 165 mots et j’ai plus rien à te dire. PTDRR ALORS LÀ JE VIENS DE VOIR QUE TU STRESSES PARCE QUE T’EN A RAPIDEMENT BESOIN, pour une fois que tu stresses et pas moi , je suis très contente. J’ai même pas fini ma phrase que je suis à 212 mots bon je ferme ma gueule. BISOUS SUR TON CUL. REMET TA PP DE CUL LÀ  C’EST À CAUSE DE ÇA QUE JE T’AI MARIÉE WESH.

Maena WESTONSle 2 mai 2020

Ma Titeuf <3 

Il est rare que je fasse des commentaires, surtout à la demande, et surtout en imposant un nombre de mots, mais tu es ma fille, et je ne peux rien refuser à ma fille (sauf de me rendre mon argent volé de 31.000€) mais outre c'est un détail que l'on aura l'occasion d'y revenir plus tard. Oui, parce que nous avos tellement de jours devant nous, tellements de vis encore à passé ensemble, tu ne savais pas ? Beh tu vas devoir me supporter encore bien longtemps, et oui, c'est comme ça, je suis ta mère :D 

En vrai je suis tellement heureuse de remplir ce role dans ta vie (sauf quand tu me vole mon argent volé de 31.000€) mais outre c'est un détail que l'on aura l'occasion d'y revenir plus tard. Mais je suis malgré ce détail fiere de t'avoir comme fille, douce, attentioné, c'est tout ce qui me fait craquer chez toi. 

Je ne sais pas combien il y a de mots ici, mais une chose est sur, c'est qu'il est sincère, plus que tout! 

Hé oui j'oubliais le plus important, je t'aime ma fille <3 

Stan BOWERSle 2 mai 2020

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du Citoyen.

Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Art. 5.  La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.  

Art. 6. La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. 

Art. 7. Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l'instant : il se rend coupable par la résistance. 

Art. 8. La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.  

Art. 9. Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.  

Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Art. 12. La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

 Art. 13. Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Art. 14. Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée. 

Art. 15. La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.

Art. 17. La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.

Aleah LOCKWOODle 2 mai 2020

Cher Monsieur,

 

Depuis vingt ans, environ, que je bibliographie, parfois découragé mais jamais vaincu, sacrifiant mon temps et mon argent à ces travaux littéraires, les plus utiles mais les moins appréciés de tous, vous êtes le premier qui m’ayez soutenu de vos conseils éclairés et de vos bienveillants services. Votre constante amitié m’a fait oublier l’injustice des uns, dédaigner les calomnies des autres et espérer la justice de quelques-uns.

 

Bien que simple et détaché de tout ; sauvage, disent les indifférents, philosophe, insinuent ironiquement les frondeurs, j’ai pourtant la fierté et l’orgueil de mes amis qui sont ma force et ma joie ; je les ai faits miens, par le dévouement et l’affection ; ils sont devenus la chair de mon cœur, l’âme de ma pensée et le calme foyer de ma vie ; ils seront le seul regret de ma mort.

 

Je ne peux, cher Monsieur, vous dire ma reconnaissance et mon amitié, comme je le voudrais et comme vous le méritez, mais je peux, vous voulez bien me le permettre, placer cette étude, l’aînée de plusieurs autres, je l’espère, sous la protection affectueuse de votre nom. Cela portera bonheur aux biographiés et au biographiste ; j’en ai si bien la conviction que je vous en remercie d’avance pour eux.

 

Agréez, cher Monsieur, l’assurance de l’affection reconnaissante de votre tout dévoué compatriote.

 

A. LAPORTE.

 

Je prie M. Catel, contrôleur des hospices et M. F***, dont la modestie m’impose de taire le nom, de recevoir, en acompte sur ma dette de reconnaissance, tous mes remerciments pour les intéressantes notes bibliographiques qu’ils m’ont communiquées. Je n’en puis dire autant à M. É. Zola qui m’a fait le plaisir de laisser sans réponse la lettre dans laquelle je lui demandais son portrait et un « fac-similé » de son écriture. Mais au fait, il a raison ; tout cela court assez les rues et s’affiche suffisamment aux étalages pour n’avoir pas besoin de servir d’enseigne à mon livre.

 

A. L.

Drake EAGLEle 2 mai 2020

"Levez les yeux ! C'est moi qui passe sur vos têtes,
Diaphane et léger, libre dans le ciel pur ;
L'aile ouverte, attendant le souffle des tempêtes,
Je plonge et nage en plein azur.

Comme un mirage errant, je flotte et je voyage.
Coloré par l'aurore et le soir tour à tour,
Miroir aérien, je reflète au passage
Les sourires changeants du jour.

Le soleil me rencontre au bout de sa carrière
Couché sur l'horizon dont j'enflamme le bord ;
Dans mes flancs transparents le roi de la lumière
Lance en fuyant ses flèches d'or.

Quand la lune, écartant son cortège d'étoiles,
Jette un regard pensif sur le monde endormi,
Devant son front glacé je fais courir mes voiles,
Ou je les soulève à demi.

On croirait voir au loin une flotte qui sombre,
Quand, d'un bond furieux fendant l'air ébranlé,
L'ouragan sur ma proue inaccessible et sombre
S'assied comme un pilote ailé.

Dans les champs de l'éther je livre des batailles ;
La ruine et la mort ne sont pour moi qu'un jeu.
Je me charge de grêle, et porte en mes entrailles
La foudre et ses hydres de feu.

[...]"

le 26 avr. 2020

https://i.pinimg.com/originals/d4/e3/ef/d4e3ef33b8ae7c4e1e9c8467e16a2adb.jpg


Historique de navigation