Bienvenue à COSMOPOLY

Un jeu de simulation de vie où l'on peut devenir qui on veut : un simple citoyen, le président ou encore le mafieux le plus redouté, tout est possible ici.
Il s'agit d'un monde ouvert d'esprit où tu pourras choisir de fonder ta propre famille ou d'en rejoindre une déjà bien installée. De nombreuses possibilités s'ouvrent à toi, comme élire un gouvernement, pratiquer le métier de tes rêves, devenir riche ou être au sommet des classements en ville (top bisous, argent, diplômes, anciens,...).
Ici, tu auras l'occasion de rencontrer toutes sortes de gens, tous aussi différents les uns que les autres, pour former ton cercle d'amis. Et bien sûr, tu pourras t'amuser à voler ou tirer sur les gens, si tu te découvres un petit côté rebelle en cours de route, mais attention la justice n'est jamais bien loin...

Cosmopoly est une grande famille, ne rate pas ta chance d'en faire partie et inscris-toi dès maintenant !

Profil de Aleah LOCKWOOD 
Pol décédé :-(
pol décédé
27 juin 2020 23:46

  • Nom : LOCKWOOD
  • Prénom : Aleah
  • Age : 46 ans
Amis : 1
Tyler LOCKWOOD
Situation
  • Richesse : 2 160
  • Pièces d'or :
  • Métier : Medecin
  • Statut : Employé
  • Diplômes : 6
  • Visiteurs : 834
  • Orientation : hétérosexuelle
  • Situation familiale : ne recherche pas l'amour
  • Enfants : 0
  • Maladies : 7
    • Poux
    • Fièvre
    • Rhume
    • Otite
    • Maux de ventre
    • Depression
    • Cancer Il ne reste que 8 années à vivre ...
Interactions
  • Bisous : 418
  • Calins : 69
  • Chatouilles : 27
  • Charmes : 27
  • Baffes : 20
  • Langues tirées : 58
  • Pincements : 7
  • Tirages chvx : 23
Présentation

Patrimoine
Commentaires
Affichages des commentaires 1 à 10 sur un total de 30
Hestia LOCKWOODle 23 mai 2020

Drake EAGLEle 7 mai 2020

Mayk HAWKINZle 30 avr. 2020

J'vais te hagar :@

Queen JAMESSle 30 avr. 2020

oui ça va très bien aussi

Queen JAMESSle 30 avr. 2020

cc ça va?

Kia LOCKWOODle 28 avr. 2020

Ola !
Comme promis me voici, me voila haha !

Il était un petit homme
Pirouette, cacahuète
Il était un petit homme
Qui avait une drôle de maison
Qui avait une drôle de maison
La maison est en carton
Pirouette, cacahuète
La maison est en carton
Les escaliers sont en papier
Les escaliers sont en papier
Si vous voulez y monter
Pirouette, cacahuète
Si vous voulez y monter
Vous vous casserez le bout du nez
Vous vous casserez le bout du nez
Le facteur y est monté
Pirouette, cacahuète
Le facteur y est monté
Il s'est cassé le bout du nez
Il s'est cassé le bout du nez
On lui a raccommodé
Pirouette, cacahuète
On lui a raccommodé
Avec du joli fil doré
Avec du joli fil doré
Mon histoire est terminée
Pirouette, cacahuète
Mon histoire est terminée
Messieurs, mesdames, applaudissez
Messieurs, mesdames, applaudissez
----------------------------------

Mon petit lapin
S'est caché dans le jardin
Cherchez moi coucou coucou
Je suis caché sous un chou
Remuant son nez
Il se moque du fermier
Cherchez moi coucou coucou
Je suis caché sous un chou
Tirant ses moustaches
Le fermier passe et repasse
Cherchez moi coucou coucou
Je suis caché sous un chou

Et voila pour le petit moment musique haha, je te souhaite une bonne soirée :p

Polly TESSle 28 avr. 2020

L'amour désigne un sentiment intense d'affection et d'attachement envers un être vivant ou une chose qui pousse ceux qui le ressentent à rechercher une proximité physique, intellectuelle ou même imaginaire avec l'objet de cet amour. Dans le cas d'une autre personne, l'amour peut conduire à adopter un comportement particulier et aboutir à une relation amoureuse si cet amour est partagé.

En tant que concept général, l'amour renvoie la plupart du temps à un profond sentiment de tendresse et d'empathie envers une personne. Toutefois, même cette conception spécifique de l'amour comprend un large éventail de sentiments différents, allant de la passion amoureuse et de l'amour romantique, à la tendre proximité sans sexualité de l'amour familial ou de l'amour platonique et à la dévotion spirituelle de l'amour religieux. L'amour sous ses diverses formes agit comme un facteur majeur dans les relations sociales et occupe une place centrale dans la psychologie humaine, ce qui en fait également l'un des thèmes les plus courants dans l'art.

Le verbe français « aimer » peut renvoyer à une grande variété de sentiments, d'états et de comportements, allant d'un plaisir général lié à un objet ou à une activité (« j'aime le chocolat », « j'aime danser ») à une attirance profonde ou intense pour une personne (« Roméo aime Juliette ») ou plusieurs personnes (« Il aime ses enfants »). Cette diversité d'emplois et de significations du mot le rend difficile à définir de façon unie et universelle, même en le comparant à d'autres états émotionnels.

 

Alma AGHIONle 28 avr. 2020

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ?
Ces filles de huit ans qu’on voit cheminer seules ?
Ils s’en vont travailler quinze heures sous des meules1 ;
Ils vont, de l’aube au soir, faire éternellement
Dans la même prison le même mouvement.
Accroupis sous les dents d’une machine sombre,
Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l’ombre,
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,
Ils travaillent. Tout est d’airain2, tout est de fer.
Jamais on ne s’arrête et jamais on ne joue.
Aussi quelle pâleur ! La cendre est sur leur joue.
Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las.
Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas !
Ils semblent dire à Dieu : « Petits comme nous sommes,
Notre père, voyez ce que nous font les hommes ! »
Ô servitude infâme imposée à l’enfant !
Rachitisme3 ! travail dont le souffle étouffant
Défait ce qu’a fait Dieu ; qui tue, oeuvre insensée,
La beauté sur les fronts, dans les coeurs la pensée,
Et qui ferait – c’est là son fruit le plus certain –
D’Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !
Travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant la misère,
Qui se sert d’un enfant ainsi que d’un outil !
Progrès dont on demande : « Où va-t-il ? Que veut-il ? »
Qui brise la jeunesse en fleur ! qui donne, en somme,
Une âme à la machine et la retire à l’homme !

Que ce travail, haï des mères, soit maudit ! Maudit comme le vice où l’on s’abâtardit4,
Maudit comme l’opprobre5 et comme le blasphème6 !
Ô Dieu ! qu’il soit maudit au nom du travail même,
Au nom du vrai travail, sain, fécond, généreux,
Qui fait le peuple libre et qui rend l’homme heureux !

Azrael MAINSTERSle 28 avr. 2020

Je suis la poésie qui se mord la queue

 

Je n’en finis pas, je n’en finis jamais

Mon géniteur est pourtant mort depuis longtemps

Que je continue seule mon éternelle existence

 

Je suis la poésie qui se mord la queue

 

J’ai épuisé mille recueils, mille éditions

Et je n’en finis pas de m’étendre

Sur n’importe quel papier ou quelle disquette

Je tourne en rond, vais en avant

Vais en arrière, je n’ai de cesse

Pourquoi est-ce ainsi me demandez-vous ? 

Je ne le sais pas vraiment et n’y peux rien  

 

Je suis la poésie qui se mord la queue


Voilà que je change mon style suivant l’époque,

Suivant aussi mes humeurs personnelles

Ou du nouvel auteur qui s’empare de moi

Me contente de bien peu parfois

Et d’autres fois n’en ai jamais assez

de complexité prosodique ou linguistique

Je me structuralise, me déstructuralise

Ne me contrarie d’aucun néologisme, barbarisme

Vulgaire vocable, approximation

Me complais dans l’innovation

Sans effacer la contemporanéité de mon passé  

Et le futur m’appartient déjà

Je ne tolère cependant aucune rature

Qui fractionnerait ma folle allure

 

...Je suis la poésie qui se mord la queue...

 

Will KENTle 28 avr. 2020

Donc tu as besoin d'un commentaire de 200 mots? Après te l'avoir dit 200 fois j'espère que tu vas bien le comprendre.

Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi Polly est à moi 


Historique de navigation